Gérer ses repas de fêtes

Parcequ’il y aura toujours une fête, un repas de famille, des sorties entre amis…

Un rééquilibrage alimentaire n’est pas un régime et n’est absolument pas incompatible avec les bons moments passés avec vos proches. Bien au contraire. Mais alors comment gérer cela? Comment ne pas se jeter sur toute la nourriture de l’entrée au dessert ? Comment continuer à bien manger si on ne peut pas compter ses calories ? Comment puis je continuer mon rééquilibrage alimentaire ? Tant que questions que l’on peut se poser, tant de fausses croyances dont il faut se débarrasser, de peurs qui n’ont pas lieu d’être. Apprenez à vivre chaque instant sans culpabiliser.
Et si on établissait un plan d’action ensemble ?


Voici quelques conseils pour un repas de fête, sans frustration:

Apéro !

Pas de doute vous aurez largement de quoi satisfaire votre faim lors du repas.
Faites donc preuve d’un peu de patience, et ne vous jetez pas sur les petits fours, chips et autres gâteaux apéritifs. Un ou deux seulement.

L’entrée

Profitez de l’entrée pour manger des fibres. Elles ralentiront l’assimilation des nutriments qui arriveront par la suite, réduisant ainsi l’impact de tout le repas sur votre glycémie et votre sécrétion d’insuline. Opter pour la salade de crudité.

Le plat

Faites vous plaisir, prenez le temps de mâcher et de savourer. Servez vous de petites quantités et écoutez votre faim.

Quand vous n’avez plus faim …

Quand vous n’avez plus faim, votre corps vous envoie un message qui vous dit qu’il faut arrêter de manger. Alors, ne vous resservez pas sous prétexte que c’est bon. Faites vous plaisir sans traumatiser votre système digestif.

Le fromage

Pas obligatoire… Si vous vous sentez capable de résister, faire l’impasse est sûrement la meilleure option.

Le dessert

Difficile d’envisager un repas de fête sans dessert. Ne vous privez donc pas, et profitez de l’instant, mais restez raisonnable sur les quantités !

L’alcool

Bien que l’eau soit la seule boisson indispensable à notre corps, l’alcool fait parti des festivités. Pour votre bien, limitez votre consommation d’alcool à un verre en apéritif et un verre à table.
Attention si vous prenez le volant ensuite.

Le jour d’après

Le lendemain, vous n’aurez peut-être pas très faim. Vous pouvez en profiter pour pratiquer un jeûne intermittent, c’est à dire une phase d’environ 16h sans ingurgiter la moindre calorie. Cette période de repos aidera votre système digestif à se remettre de ses émotions. Attention aux petits pièges comme le sucre dans le café, qui contient des calories et annule donc les bienfaits du jeûne intermittent.
Si vous avez tout de même faim, mangez léger. Réduisez même les portions de votre plan alimentaire.

Commencez votre rééquilibrage alimentaire et prenez de bonnes habitudes dès maintenant.

Prenez rendez-vous pour un coaching personnalisé. Tout commence maintenant !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :